Étiquette : syndicat

Journée carte blanche aux associations #2

Journée carte blanche aux associations #2

Le jeudi 12 avril, nous avons participé à la journée carte blanche aux associations #2, à l’Espace Vie Étudiante (patio 24-25) du campus Pierre et Marie Curie (Jussieu).

Nous avons fait rétrospective composée d’affiches et photographies de mai 1968 et des luttes et mobilisations sociales d’aujourd’hui. A ce titre nous avons aussi tenu une table pour informer sur notre syndicat et nos actions sur le campus.

Merci à toutes les personnes qui ont participé à la journée carte blanche aux associations #2! A très bientôt sur le campus, ou dans la rue! 😉

Voici quelques photographies des panneaux disposées sur la journée à l’entrée de l’Espace Vie Étudiante.

 

Enjeux des luttes d’hier et d’aujourd’hui

L’enjeu des luttes sociales ou «mouvements sociaux» est l’acquisition de «droits sociaux», de libertés «émancipatrices» comme «travailler moins», «avoir une couverture sociale», bref ne pas être astreint à juste «consommer», «travailler», «dormir». Elles passent souvent par des enjeux de réappropriation de notre vie, notre travail, nos espaces. Bref sortir de logiques définissables «aliénantes» au sens ou elles nous privent de notre «capacité à nous déterminer», le mot est fort mais il a son sens.

L’enjeu principal de ces mobilisations est l’acquisition de droits par celles et ceux qui en «manquent» face à celles et ceux qui ont «tout». Ces mots vu souvent comme «folkloriques», ne le sont pas tant que ça face au discours utilisé constamment face à chaque mouvement; nous vous invitons d’ailleurs à lire l’article d’ACRIMED à ce sujet qui recense les termes utilisés par les médias et les élus, et autres «dominants» qui sont souvent discréditant.

Ces mouvements d’hier et d’aujourd’hui font écho aux évènements actuels dans nos universités, nos gares, nos hôpitaux, nos centres d’imposition (oui oui!), nos tribunaux, la fonction publique en général et à la «zone à défendre» de Notre Dames des Landes. La somme des mouvements d’aujourd’hui s’inscrit dans celles des mouvements passés proclamant un «ASSEZ» dans un premier temps puis visant à demander ensuite de nouveaux droits face à celles et ceux qui ont tout et qui veulent nous priver du peu que nous partageons (les services publiques).

Diverses sources sur Mai 1968 et autres mouvements

Projection débat de «Merci Patron!» par UPMCiné avec l’équipe de Fakir

Projection débat de «Merci Patron!» par UPMCiné avec l’équipe de Fakir

Projection + Débat + Buffet

Le 11 avril à 18:00 en Amphi 55B au Campus Jussieu de Sorbonne Université aura lieu la projection de «Merci Patron !», un film documentaire satirique français sorti en 2016 et réalisé par François Ruffin, fondateur et rédacteur du journal Fakir. Elle est ouverte aux étudiant·e·s et personnels de Sorbonne Université.

Il s’agit du second évènement du mois d’avril pour l’association UPMCiné. La projection sera suivie d’un débat avec l’équipe de Fakir-presse, le syndicat Solidaires Étudiant-e-s (nous) et surtout le public (vous) ! Enfin, un buffet sera servi.

Page Facebook de l’évènement: https://www.facebook.com/events/1657991390947863/

 

Les co-organisateurs:

UPMCiné

L’association UPMCiné est un ciné-club présent sur le Campus Pierre et Marie Curie de Sorbonne Université (Jussieu). Ils projettent des films une a deux fois par mois, souvent suivis d’une discussion. L’adhésion à l’association est maintenant gratuite !

Fakir

(Extrait de Wikipédia)

Fakir est un journal indépendant et alternatif engagé de gauche radicale. Il est créé en 1999 à Amiens, en Picardie. Selon deux formules consacrées présentes au début de chacun de ses numéros, le journal se présente comme n’étant lié à « aucun parti politique, aucun syndicat, aucune institution » et comme « largement rédigé, illustré et géré par des bénévoles ». Il connaît une diffusion nationale depuis le

Solidaires Étudiant-e-s Jussieu

Syndicat étudiant présent sur Jussieu depuis septembre 2015, pour plus de détails voir notre page de présentation.

 

Pour se rendre en amphi 55A depuis le métro Jussieu

 

Bande-annonce de «Merci Patron !»

 

Attentions Spoiler: Synopsis et détails

(Extrait de Allociné.fr)

Pour Jocelyne et Serge Klur, rien ne va plus : leur usine fabriquait des costumes Kenzo (Groupe LVMH), à Poix-du-Nord, près de Valenciennes, mais elle a été délocalisée en Pologne. Voilà le couple au chômage, criblé de dettes, risquant désormais de perdre sa maison. C’est alors que François Ruffin, fondateur du journal Fakir, frappe à leur porte. Il est confiant : il va les sauver. Entouré d’un inspecteur des impôts belge, d’une bonne sœur rouge, de la déléguée CGT, et d’ex-vendeurs à la Samaritaine, il ira porter le cas Klur à l’assemblée générale de LVMH, bien décidé à toucher le cœur de son PDG, Bernard Arnault. Mais ces David frondeurs pourront-ils l’emporter contre un Goliath milliardaire ? Du suspense, de l’émotion, et de la franche rigolade. Nos pieds nickelés picards réussiront-ils à duper le premier groupe de luxe au monde, et l’homme le plus riche de France ?