Étiquette : CFVU

CFVU bloquée : défendons nos droits

CFVU bloquée : défendons nos droits

écrit le 18/01/2018; version pdf

Aujourd’hui devait avoir lieu la Commission de la Formation et de la Vie Universitaire (CFVU) de Sorbonne Université, née de la fusion de Paris Sorbonne (Paris 4) et l’UPMC (Paris 6). A l’ordre du jour, se trouvaient notamment la validation (oserait-on parler de vote ?) des « attendus » et des « capacités d’accueil » de l’université. Elle a été reportée suite au blocage mené par des étudiant·e·s de l’université.

De quoi s’agit-il ? Ni plus ni moins que de l’approbation et de la mise en place locale de la sélection à l’entrée de l’université, et ce à huis clos et dans la précipitation. A huis-clos, parce que la CFVU est composée de 36 membres (dont 16 « représentant·e·s » étudiant·e·s élu·e·s à 8,5% de participation), et qu’en dehors très peu d’information ont filtré, très peu de concertations (aucune avec les étudiant·e·s) ont été tenues. Dans la précipitation, parce que la présidence, s’accommodant pleinement des contraintes gouvernementales, souhaite faire appliquer au plus vite une loi même pas encore votée.
Les documents préparatoires sont consultables sur notre site, à l’adresse suivante : https://solidaires-etu-jussi.eu/attendus-criteres-capacites-accueil/
On y voit notamment des capacités d’accueil stables par rapport à l’année précédente (pas de hausse, donc), des attendus flous et difficilement appréciables, tandis que les critères de triages des dossiers semblent, eux, bien plus clairs puisqu’il s’agit des bulletins de notes de première et terminales, et plus précisément d’avoir de « très bonnes notes en sciences, français et anglais ». Que viennent faire ces deux dernières matières ? Mystère… à moins que l’on imagine que la plupart des candidat·e·s à l’entrée ont des résultats corrects en sciences, et qu’il faut donc un critère pour les départager.

Solidaires Étudiant-e-s Jussieu s’insurge face à cette énième attaque contre le service public d’enseignement supérieur. Certain·e·s prétendent que cette réforme servira la « démocratisation de l’enseignement supérieur ». Mensonge, ou bêtise ! Fermer l’accès de l’université aux classes populaires (qui, rappelons-le, sont celles qui aujourd’hui peinent le plus à accéder à l’enseignement supérieur et sont les plus présentes dans les lycées professionnels), faire des économies sur le dos des étudiant·e·s actuel·le·s et futur·e·s, voilà le fond de cette réforme !
Chez nous, le président J.Chambaz, suivi de près par les autres élu·e·s Réunis et Bouge ta Fac (FAGE), souhaite l’appliquer sans plus de discussion ni d’information. Nous avons donc décidé de participer au blocage de la CFVU d’aujourd’hui aux côtés d’autres étudiant·e·s, membres d’organisations (Solidaires P4, l’AGEPS, l’UNEF …) ou non, afin d’empêcher que soit acté ce recul historique de nos droits.
Ce n’est cependant que partie remise, puisque la séance a été reportée à une date dont nous n’avons pas encore connaissance. Nous resterons vigilant·e·s quant aux prochaines étapes. En attendant, nous serons présents à l’assemblée générale d’information que nous coorganisons avec de syndicats de personnel lundi 22 janvier à 12h45 en amphi Durand (bâtiment Esclangon), et invitons tou·te·s les étudiant·e·s de Jussieu (et de Sorbonne Université) à y prendre part.

Solidaires Étudiant-e-s Jussieu